Histoire

Histoire

Quand, à la fin des années 90, le management du Groupe Cremonini a décidé de commencer les travaux de construction d’un centre de restauration combiné avec une salle de cinéma moderne à quelques pas de la Fontaine de Trevi, il n’aurait jamais imaginé que parmi les fondations de ce bâtiment, l’ancien « cinéma Trevi », acheté en 1985, avait été conservé les vestiges d’un vaste complexe architectural de l’époque impériale, témoignage précieux du tissu urbain ancien de la ville.

Le chantier a démarré en septembre 1999. Dès les premières phases de l’intervention, les moyens mécaniques de transport ont mis en évidence la présence de structures romaines, poussant ainsi la surintendance archéologique de Rome à la suspension immédiate des travaux.

Mais la disponibilité et l’enthousiasme du Cavalier Luigi Cremonini, fondateur et président du groupe, décidé aussitôt de financer entièrement les fouilles archéologiques, a permis de lancer une vaste campagne de fouilles (dirigée par Antonio Insalaco avec la direction scientifique de Claudio Moccheggiani Carpano), qui devait s’achever en 2001, et jeter les bases de la création d’un des premiers exemples en Italie de collaboration vertueuse entre le public et le privé.

En effet, à cause des structures imposantes mises en lumière et de la valeur historique-artistique des pièces archéologiques trouvées, à l’initiative du Groupe Cremonini, le projet original a été profondément modifié, jusqu’à la création d’un véritable site muséal, aujourd’hui connu sous le nom de « Vicus Caprarius la Cité de l’Eau ».

Le 6 avril 2004, le site archéologique a été ouvert en permanence au public, mais l’histoire des fouilles sous l’ancien « cinéma Trevi » ne s’est pas terminée.

Les années suivantes, en effet, le site archéologique a été ultérieurement développé et enrichi.

Le 19 décembre 2006, après une délicate restauration de plusieurs mois et réalisée, sous l’impulsion du Groupe Cremonini, par Alessandra Barone et Barbara Gregni, de la Cooperative Restauri Archeologici di Roma, sous la direction de Fiorenzo Catalli, Directeur Archéologique de la Surintendance Archéologique de Rome, le « trésor » découvert au cours des fouilles a été exposé dans deux expositions spéciales : plus de 800 pièces datables entre le IVe et le Ve siècle après J.-C.

Trois ans plus tard, le 22 décembre 2009, l’aménagement de l’antiquarium a été définitivement achevé.

Le Groupe Cremonini a en effet promu une nouvelle campagne d’étude des matériaux découverts lors des fouilles et qui sont restés longtemps stockés, dans le but de mettre en valeur la phase historique « post-antique » (Moyen-âge, Renaissance, XIXe et XXe siècles) qui fait de la zone archéologique un exemple extraordinaire de continuité de vie.

La restauration des pièces archéologiques, principalement des objets d’usage quotidien (pots et assiettes en majolique, couteau et fourchette, marmites et poêles, bouteilles en verre soufflé ainsi qu’une anneau particulier avec clé de boite en bronze et argent), a été réalisée par le Consortium L’Officina, également dans ce cas sous la direction scientifique de Fiorenzo Catalli, l’aménagement de l’exposition a été réalisé pour Progetto Artiser s.n.c. par les archéologues Alessandro Ascoli, Giuliano Catalli, Barbara Lepri et Francesca Licordari sous la direction scientifique de Antonio Insalaco, archéologue Conservateur de la Surintendance du Patrimoine Culturel de la Municipalité de Rome.

TARIFS

ENTIER : 3,00 €

RÉDUIT : 1,50 € (personnes âgés de plus de 65 ans, possesseurs de la carte « Roma Pass », étudiants 18/25 ans U.E., enseignants U.E.).

RÉDUCTION EXTRA : 1,00 € (enfants et jeunes de 14/18 ans)

GRATUIT : jeunes âgés de moins de 14 ans, étudiants universitaires d’architecture, conservation des Biens culturels, archéologie U.E.

VISITES GUIDÉES SUR RÉSERVATION : 6,00 €

RÉSERVATION : 1,00€ PAR PERSONNE

RÉSERVATION

La réservation est toujours conseillée. 

La réservation coûte € 1,00 par personne et garantit l’accès au site archéologique en une seule tranche et sans besoin de faire la queue aux horaires établis.

N.B. Dans le cas où le groupe devait choisir de visiter la zone sans effectuer la réservation de chaque service, en cas d’ultérieures présences il devra respecter la queue et l’éventuel échelonnement des entrées (établies, pour des raisons d’organisation, à la discrétion de la direction).

Section Header Pour le touriste

HOSPITALITÉ